Flammarion

  • C'est un récit bouleversant, une réflexion scientifique passionnante. C'est une aventure hors du commun qui débuta un jour de 1975 : Pierre Jouventin accepte alors d'adopter un louveteau nouveau-né, que le zoo de Montpellier s'apprête à sacrifier. Lui, dont le métier est d'étudier le comportement des animaux sauvages dans leur environnement, sera amené à réaliser l'impossible : élever une louve en appartement ! Il deviendra non pas son maître, mais sa famille. Car la louve aimera Pierre, Line et leur fils comme s'ils étaient ses « parents », sa meute.
    Ce livre remet en question toutes les croyances, tous les clichés sur notre plus vieil « ennemi ». Et nous découvrons qu'il nous est plus facile de nous entendre avec un loup qu'avec un chimpanzé, notre cousin ! Le loup est un modèle de gestion des ressources naturelles, mais aussi de savoir-vivre en société. Craintif, puissant, éventuellement dangereux, il se révèle joueur, très solidaire, très affectueux et doté d'un sens strict de la hiérarchie. Il n'est pas docile, mais il veille sur ses proches et sait faire preuve d'altruisme ? ce qui est démontré ici pour la première fois.
    Cet ouvrage, rempli d'anecdotes sur la relation intime avec une louve, nous apprend mille choses sur les moeurs de cet animal sauvage et sur ceux de son descendant domestique, le chien. À être mieux compris, le loup en devient plus fascinant encore. Et à mieux connaître le loup, on en apprend beaucoup sur l'homme.

    Couverture : Collection particulière de l'auteur - Pierre Jouvention vu par Didier Pruvot © Flammarion

  • Retrouvez dans ce dossier les extraits des ouvrages proposés par les Editions Flammarion et Arthaud pour la rentrée littéraire 2013.

    Editions Flammarion :
    Hélène Grémillon (La garçonnière), Sabri Louatah (Les sauvages, tome 3), Sandra Lucbert (Mobiles), Pierre Mérot (Toute la noirceur du monde), Dominique Noguez (Une année qui commence bien), Thomas B. Reverdy (Les évaporés), Laurent Seksik (Le cas Eduard Einstein), Troy Blacklaws (Un monde beau, fou et cruel), Melania G. Mazzucco (La longue attente de l'ange), Charlotte Roche (Petites morts).

    Editions Arthaud :
    Alain Blottière (Mon île au trésor)

  • L'Homme Volcan

    Mathias Malzieu

    "L'Homme-Volcan" relate l'histoire, tendre et mélancolique, d'une jeune fille qui vit les retrouvailles d'avec son petit-frère, mort quelques années plus tôt en tombant dans un volcan, et qui revient la visiter sous la forme d'un fantôme incandescent.


    Coédité par Flammarion et Syntonie, ce texte a fait l'objet d'une première publication au sein d'une application de lecture multimédia disponible sur iPad et iPhone. Lisible en quatre langues grâce à un moteur de lecture innovant, le texte vole au-dessus de brumes dévoilant par touches l'univers pictural de Frédéric Perrin, composé d'une série de peintures animées et interactives. Ces illustrations viennent rythmer le texte au même titre que la musique de Dyonisos."L'Homme Volcan" est toujours dans les premières ventes d'applications de lecture depuis près de deux ans (plus de 130 000 téléchargements) et a remporté le prix du livre numérique (Nuit du Livre 2012).

  • Retrouvez les extraits de la rentrée littéraire à paraître chez Flammarion en janvier et février 2014.

  • Bernard Maris - Houellebecq économiste Christophe Guilluy - La France périphérique, comment on a sacrifié les classes populaires Frédéric Denhez - Cessons de ruiner notre sol Martin Blaser - La Santé par les microbes Malcolm Gladwell - Nos points faibles sont nos meilleurs atouts, La loi David & Goliath Jacques Julliard, Jean-Claude Michéa - La Gauche et le peuple Amartya Sen & Jean Drèze - Splendeur de l'Inde ?, partager les fruits du développement Philippe Descola - La Composition des mondes Élie Barnavi - Dix thèses sur la guerre Jean Lebrun, Isaure Pisani-Ferry - Les Grands Débats qui ont fait la France Laurent Vidal - Ils ont rêvé d'un autre monde Graham Robb - Sur les sentiers ignorés du monde celte Götz Aly - Les Anormaux Richard Overy - Sous les bombes, Nouvelle histoire de la guerre aérienne Stephen Greenblatt - Will le Magnifique John Eliot Gardiner - Musique au château du ciel, Un portrait de Jean-Sébastien Bach Laure Hillerin - La Comtesse Greffulhe, l'ombre des Guermantes Antoine Compagnon - Baudelaire, l'irréductible Yann Dall'aglio - Vies, sentences et doctrines des sages imaginaires, une irrésistible histoire de la philosophie en 14 pastiches Luc Ferry - Sagesses d'hier et d'aujourd'hui Alexandre Lacroix - Comment vivre lorsqu'on ne croit en rien Frédéric Worms - Penser à quelqu'un Aristote - OEuvres complètes

  • Émile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l'invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l'accompagner...
    C'est l'histoire d'un adolescent né dans une famille inclassable, l'histoire d'un premier amour, miraculeux et fragile. C'est l'histoire d'un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous.
    Un roman où l'humour se mêle à l'émotion, dans la lignée de La Vie devant soi de Romain Gary, de L'attrape-coeurs de J. D. Salinger, ou du film Little Miss Sunshine.

  • Le catalogue de la rentrée littéraire des éditions Flammarion

  • Catalogue de la rentrée littéraire 2016 des éditions Flammarion

  • Rien de plus immédiat que notre expérience du temps : hier, aujourd'hui, demain... Pourtant sa belle linéarité est illusoire ; il s'écoule plus vite dans les hauteurs qu'en plaine ; en fait, il n'existe pas, nous explique Carlo Rovelli qui nous emmène entre physique et poésie, au bord de l'insondable.
    Tout aussi mystérieux est l'espace : de quoi notre monde est-il composé ? Pourquoi est-il impossible d'aller plus vite que la lumière ? Sommes-nous seuls dans l'univers ? Ce qu'il reste à découvrir est si considérable qu'il est venu au physicien Daniel Whiteson et au dessinateur Jorge Cham l'opportune idée d'en dresser l'inventaire. Étonnement garanti !
    Des mystères, en réalité, il y en a partout. Celui de l'intelligence animale, par exemple. Croisant, lors d'une de ses plongées,
    le regard interrogatif d'un poulpe, le philosophe Peter Godfrey-Smith est saisi : « Mais qu'y a-t-il là-dedans ? » Le périple auquel il nous convie - depuis la cité sous-marine d'Octopolis jusqu'à ces consciences insoupçonnées - est proprement fascinant.
    Explorer, découvrir, parcourir des territoires inconnus. Tel sera le programme des premiers mois de l'année 2018 dont ce deuxième numéro d'À propos vous donne un avant-goût. Il scrutera aussi les profondeurs de nos psychismes, tous ces « biais » qui nous empêchent d'être pleinement heureux. Fabrice Midal, avec un joli sens de la provocation, nous suggère une recette inédite : réveiller le Narcisse qui sommeille en nous ! Robert Wright, spécialiste du bouddhisme, lui répond en écho, nous invitant à déprogrammer nos schémas mentaux, ces réflexes dont la sélection naturelle nous a dotés au fil des siècles et qui, tels un engrenage fatal, fabriquent notre malheur. Le philosophe Denis Marquet, enfin, revient aux racines de l'expérience spirituelle : il s'agit d'abord de s'autoriser à désirer. Et de désirer rien moins que... tout.
    Avec un coeur et une intelligence larges, nos auteurs veulent ouvrir des fenêtres, tracer des chemins et susciter en vous l'envie d'aller plus loin. Plus nos connaissances se précisent, et plus il y a encore à connaître... C'est le propre même du mystère.
    SOPHIE BERLIN, Directrice des sciences humaines

  • Catalogue de la rentrée littéraire 2018 des éditions Flammarion : Christine Angot - Amélie Cordonnier - Simonetta Greggio - Serge Joncour - Matthieu Mégevand - Thomas B. Reverdy - Laurent Seksik - Jennifer Clement - Franzobel - Emma Glass - David Trueba

  • Le catalogue de la rentrée littéraire Flammarion d'hiver 2019

  • Destins à tous vents
    La roue tourne... Nouvelle rentrée, nouveaux horizons. Heureusement, il reste tant à explorer ! Les terres de L'Amérique fantôme en premier lieu : celles des trappeurs et autres aventuriers francophones qui façonnèrent, au côté des Amérindiens des XVIe au XIXe siècles, un continent métissé bien éloigné de l'imaginaire manichéen des westerns. Celle des passionnantes Routes de la soie de l'historien Peter Frankopan, à paraître cet automne en « Champs ». Si vous ne l'avez lue déjà, vous ne manquerez pas cette « autre » histoire qui, des premiers temps de la christianisation à la guerre en Irak, en passant par l'expansion de l'islam, redonne aux pays qui bordent le trajet commercial de la soie leur place névralgique dans le destin du monde. Et, place quand même à l'Europe ! Renouant avec les histoires naturelles de Pline à Linné, le paléontologue Tim Flannery nous détaille la genèse de notre Supercontinent, ce carrefour de l'évolution, qui a fait d'un territoire ouvert à tous vents l'asile d'une exceptionnelle diversité du vivant. Le vivant, justement, l'historien Dan Jones et l'artiste Marina Amaral l'insufflent à quelque deux cents clichés d'archives qui, une fois colorisés, constituent une histoire aussi spectaculaire qu'inattendue des années 1850 à 1960. C'est, ici, la guerre de Crimée, là, l'ère de la vapeur, plus loin, la conquête spatiale. De l'âge des empires à celle des superpuissances, se déploie une scène où dansent titans et tyrans, meurtriers et martyrs, inventeurs et destructeurs.
    Pareillement, les images sont au coeur de Parking Péguy, cet objet littéraire non identifié. Ils se sont mis à deux, la plume (l'essayiste Charles Coustille) et l'oeil (le photographe Léo Lepage), pour nous faire rencontrer, grâce aux traces qu'il a laissées sur le territoire de France, un des plus grands écrivains de son temps. Charles Péguy, fauché dans les premiers jours de 14-18, a légué son nom à 427 rues, avenues, écoles. Et si ces lieux nous permettaient d'écouter enfin ce que ce prophète avait à nous dire ?
    Lisons encore, lisons toujours ! Il se pourrait même que cela nous rende heureux...
    SOPHIE BERLIN
    Directrice des sciences humaines

  • Ralentissez, vous gagnerez du temps !
    C'est à explorer ce paradoxe que nous appellent nos agendas touffus. Il fut une époque, pas si éloignée, où la vitesse n'était pas le principal critère de l'efficacité. Retracant la génese de l'accelération croissante qui constitue la modernité, l'historien Laurent Vidal emboite le pas de ces hommes lents qui, d'hier à aujourd'hui, ont subverti le modèle dominant et invente un autre rythme.
    Une strategie de résistance qui pourrait bien rejoindre celle que le philosophe Francois-Xavier Bellamy appelle de ses voeux. Dans une société qui n'a de cesse d'exalter la nouveauté et le changement, il est primordial de savoir demeurer d'abord la où nous sommes :
    >
    Être >, tout au moins... La nuance est de taille pour l'écrivaine Emmanuelle Richard qui a enquêté, dans Les Corps abstinents, auprès de ceux qui vivent - volontairement ou non - sans sexualité partagée.
    SOPHIE BERLIN, Directrice des sciences humaines

  • Retrouvez toute la rentrée littéraire d'hiver 2021 des Éditions Flammarion avec entre autres : Y. Reza - O- Adam - X de Moulins

  • Avec l'automne qui vient, les campagnes électorales sont définitivement derrière nous. Le vent se lève, et nous allons pouvoir revivre ! Revivre avec ce qui nous porte, au-delà du tonnerre médiatique et des passions politiques. Et si nous reprenions les choses par le bon bout ?
    Nous avons voulu des livres au long cours pour prendre du champ, de la hauteur. Et nous hisser grâce à eux sur les épaules des géants.
    Il sera ici question d'Homère et d'Aristote, de la sagesse si moderne de Marc Aurèle, des vies aventureuses du « clan » des amis de Spinoza en quête de liberté, du monde subtil de D.H. Lawrence revisité par Catherine Millet.
    Il sera question d'origines et de mythes. De racines aussi : si elles magnifient les arbres de l'écrivain botaniste David G. Haskell, elles figent notre représentation de l'Histoire dans une verticalité illusoire. Aussi l'essayiste Maurizio Bettini nous met-il en garde : les racines, cela se choisit !
    Les gènes, en revanche, on en hérite, et on fait avec. En tout cas, jusqu'à aujourd'hui... Des petits pois de Mendel aux « ciseaux à découper » l'ADN, c'est une saga mouvementée que celle des hommes en quête des secrets du vivant, et il fallait bien le lauréat du Pulitzer, Siddhartha Mukherjee pour relever le défi.
    Recevoir et transmettre, un mouvement naturel, le recto et le verso d'une même page - la mission de l'éditeur, en somme. Ce sera celle de ce journal, où nous vous partagerons régulièrement l'actualité des essais Flammarion.
    Il s'appelle À propos pour accueillir largement et librement : des idées, du savoir, des récits en tout genre, les livres exigeants comme les coups de gueule du moment, les écrivains confirmés comme les commençants. À propos, aussi, pour être un lieu de rencontres et de dialogues au carrefour des questions d'aujourd'hui. Écrivez-nous, réagissez. À très bientôt.
    SOPHIE BERLIN Directrice des sciences humaines

  • Retrouvez dans ce dossier les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire de janvier 2017 des Éditions Flammarion :

    Le pas suspendu de la révolte (Mathieu Belezi) ; Saint Salopard (Barbara Israël) ; Stupéfiants (Alexandre Kauffmann) ; Peggy dans les phares (Marie-Ève Lacasse) ; La fille sur la photo (Karine Reysset) ; L'ombre de la montagne (Gregory David Roberts) ; Romain Gary s'en va-t'en guerre (Laurent Seksik) ; Nues dans un verre d'eau (Fanny Wobmann).

    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Retrouvez aussi photographie et biographie des auteurs. Tous ces livres numériques seront disponibles chez votre libraire.

  • "Mort aux cons !"
    Les soldats, qui inventèrent ce slogan radical, le savent bien : il est plus facile d'affronter un ennemi si on l'a d'emblée disqualifié. Pour autant, le con persévère et nous intime l'ordre de composer avec lui... sous peine de le devenir nous-mêmes.
    Déjouer le cercle vicieux de la connerie, que voilà un programme tonique pour l'année qui s'ouvre ! Car la lucidité n'est pas donnée - elle se conquiert chaque jour. C'est cette intention, au fond, qui rassemble les essais présentés dans notre nouvel À propos. Qu'il soit question de mieux comprendre les raisons de nos choix amoureux avec le philosophe François de Smet ou d'interroger le devenir fragile de nos démocraties avec le politiste Vincent Martigny ; qu'il s'agisse d'optimiser notre rapport au temps grâce aux conclusions scientifiques de Daniel Pink, ou de traquer, avec l'étonnant Factfulness, ces biais cognitifs qui nous induisent en erreur au point d'entraver notre capacité d'action, c'est chaque fois le même enjeu : nous libérer des préjugés, ouvrir d'autres possibles, discerner mieux ce qui est important.
    On peut aussi, pour cela, se laisser guider par la douce férule des classiques. En découvrant, par exemple, les fulgurances d'Avicenne, humaniste et encyclopédiste avant l'heure, dont le destin rocambolesque méritait une première biographie. En relisant la magnifique oeuvre morale de Jankélévitch, pensée selon l'ordre du coeur et de l'engagement. En retournant, enfin, à Bernanos, ce décrypteur des tourments de l'âme, ce visionnaire inspiré qui avait pressenti le triomphe de l'argent et les assauts répétés que la modernité inflige à nos vies intérieures.
    Mais était-ce vraiment mieux avant ? Éternelle question. En vous prêtant à un piquant « retour vers le Paléo », vous apprendrez que, chez Sapiens déjà, le ver était dans le fruit. Avant même l'agriculture, nos ancêtres des cavernes avaient inventé la décadence : les tatouages, les piercings, les sex toys et même le bling-bling. Dur, dur d'être un humain, décidément...
    Pour 2019, surtout... la santé !
    SOPHIE BERLIN
    Directrice des sciences humaines

  • Dessine-moi une poule
    Notre époque a besoin de signes. Cette rentrée, ce sera une poule rousse. Monique (ainsi s'appelle le sympathique volatile) a suivi l'aventureux Guirec jusque dans les glaces du Groenland, lui offrant sa part de colibri : des oeufs providentiels et une complicité sans faille. Guirec, 26 ans, n'a pas passé le bac. Il avait mieux à faire... Vivre, oser, suivre une autre route. C'est aussi ce que fit à sa manière Françoise Dolto, pionnière de la psychanalyse, que Caroline Eliacheff a voulu mettre à l'honneur l'année des trente ans de sa disparition. Qu'un enfant puisse très tôt comprendre ce qu'on lui dit - et qu'il doive toujours être écouté -, voilà qui est une banalité aujourd'hui, et semblait révolutionnaire avant-hier !
    Nous pouvons changer notre monde - telle est l'immodeste ambition de ce troisième numéro d'À propos, où se rencontrent des témoins engagés et des voix alarmées. Ainsi Christophe Guilluy nous alerte-t-il sur la décomposition de notre tissu social : citadelle des élites d'un côté, étoilement périphérique des classes populaires de l'autre. Pourrons-nous refaire un jour société ? Raj Patel et Jason Moore, sur un autre terrain, condamnent la dynamique perverse dans laquelle s'est lancé le capitalisme : celle d'une « cheapisation » accélérée de nos ressources. Un peu comme ce bucheron naïf sciant la branche qui le porte... C'est sur la scène des théâtres qu'Ismaël Saidi a choisi, pour sa part, de s'engager : de sa comédie Djihad qui a séduit plus de trois cent mille spectateurs en France, à son dernier ouvrage sur Mahomet conçu comme un jeu de questions-réponses à l'usage de tous, un même esprit d'ouverture et de pédagogie est à l'oeuvre. Resté mobilisé, c'est aussi le sens du formidable parcours d'Éric Karsenti, directeur scientifique des expéditions de la goélette Tara, médaille d'or du CNRS, et passionné du vivant jusque dans ses moindres cellules. Comment se « fabrique » un être humain ? Y a-t-il un « programme » de la vie ? Son livre foisonnant nous rappelle que la science aussi est une aventure qui engage.
    Merci à ces auteurs qui nous ont fait confiance. Puissent leurs voix inspirées nous inviter à tracer nos propres voies.

    Sophie Berlin, Directrice des sciences humaines

  • Retrouvez toute la rentrée littéraire d'hievr 2020 des Éditions Flammarion avec : Azoulay - Clémençon - Debré - Kernel - Klein - Laurain - Linhart - Louatah - Parisis - Souleimane - Richard - Schiffter - Shafak - Slepikas - Chambaz - Messagier

  • Vincent sait mieux que personne ce qu'est un secret. Spécialiste des passages dérobés, c'est à lui que les riches et les puissants font discrètement appel pour dissimuler leurs trésors ou s'aménager des issues indétectables.
    Alors que Paris célèbre l'Exposition universelle et sa phénoménale tour Eiffel, Vincent et son équipe deviennent soudain la cible de tentatives d'assassinat. La mort rôde désormais autour d'eux. Un de leurs clients cherche-t-il à effacer ce qu'ils savent de lui ? Sont-ils traqués par des pouvoirs occultes ? Quelle est cette ombre qui peut les frapper n'importe où, n'importe quand ?
    Dans une époque bouleversée, confronté à des mystères surgis d'un autre temps, Vincent va tout faire pour déjouer la menace et sauver les siens. Ce qu'il s'apprête à découvrir va faire voler en éclats tout ce qu'il croyait savoir du monde...

  • A, B, C, D...

    Paulo Coelho

    « A, B, C, D... » Quelle est cette voix qui vient troubler la messe de Pâques ? C'est celle d'un enfant qui n'a jamais appris à prier mais qui voudrait bien, lui aussi, parler avec Dieu. Avec les lettres qu'il sait et l'aide de tous les fidèles, il élabore une prière très spéciale.
    Dans ce conte de Pâques, Paulo Coelho adresse aux petits comme aux plus grands une histoire empreinte de poésie qui montre que la communion et le partage sont un langage universel.

  • Découvrez toute la Rentrée littéraire 2017 de Flammarion

  • « Depuis plusieurs années déjà, Flammarion resserre sa rentrée littéraire autour de quelques titres.
    Le désir de pouvoir défendre chacun des romans et d'offrir à chacun de nos auteurs une place particulière dans cette forêt joyeuse de septembre nous a toujours guidés. Aujourd'hui, nous avons choisi de resserrer encore davantage notre programme, anticipant les répercussions de ce que nous venons de traverser sur nos lecteurs, les libraires en premier lieu, mais aussi les journalistes et le public.
    Nous avons concentré cette édition d'août 2020 autour d'auteurs très attendus, comme Alice Zeniter et Serge Joncour, qui livrent des romans engagés et politiques, à l'unisson de notre actualité récente. Place est faite par ailleurs aux « découvertes », qui égayent chaque année l'automne et préparent l'avenir. Chez Flammarion, elles seront françaises et étrangères.
    Et, parce que nous aimons nous « enrichir » d'auteurs, sortiront en août le nouveau roman d'Éric Laurrent, Une fille de rêve, qui raconte les splendeurs et les misères de Nicky Soxy (dont il avait précédemment écrit l'enfance), et en septembre celui de Philippe Djian, 2030 (en même temps qu'un numéro de la revue Décapage qui lui est consacré).
    Enfin, puisqu'il est bon de lire de la fiction mais aussi de réfléchir autrement au travers d'essais et de récits, nous publierons en août le livre de Benoît Peeters qui retrace l'histoire de Sándor Ferenczi, l'enfant terrible de la psychanalyse. Et, en septembre, Roue libre, de la singulière et talentueuse Cécile Guilbert, qui pose la question de la culture contre l'art, ainsi que Trois anneaux, le récit de Daniel Mendelsohn qui esquisse une autre histoire de la littérature en évoquant sa dépression après la publication des Disparus et son métier d'écrivain.
    Bonnes lectures ! »
    Alix Penent, Directrice éditoriale

empty