OXYMORON Éditions

  • La mort sous enveloppe Nouv.

    L'inspecteur MACHARD de la Brigade Mobile est envoyé à Beauvais pour enquêter sur le vol de 200 000 francs ayant disparu au domicile de monsieur Leroy.
    Arrivé sur les lieux, il est étonné de constater la présence d'une foule de badauds, de policiers et même ces messieurs du Parquet !
    Bigre, tant de monde pour un simple vol ? se dit MACHARD, ce Leroy doit être un homme important.
    « Devait être » serait plus juste, monsieur Leroy vient d'être retrouvé mort empoisonné...

  • Une jeune danseuse est poignardée sur scène pendant qu'un groupe de fêtards entre dans le cabaret, détournant l'attention des spectateurs du crime qui vient de s´y dérouler. Quand la police débarque, elle apprend qu'une seule personne a quitté l'établissement pour y revenir et en repartir et, pourtant, aux vestiaires, quatre pardessus ne trouvent pas leurs possesseurs. Qui est l'homme qui s'est enfui avant de retourner au cabaret ? À qui appartiennent les trois autres pardessus ? Pourquoi poignarder une danseuse ? Voilà ce qu'aura à coeur de démêler Marius Pégomas , d'autant que la victime est sa petite amie.









    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne , né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Épisode 1 sur 6 : Le Cadavre Inconnu :


    M. Mirmac est un trentenaire, riche et sportif, que la vie ennuie à mourir. Il a pour domestique un Américain de son âge, Harry Wilson, un homme intelligent et dévoué.


    Tous deux sont blasés jusqu'au jour où Mirmac décide de mettre du piment dans son existence en embrassant la carrière de détective. Il en profite pour exhorter Harry à jeter son uniforme de domestique pour qu´il devienne son aide, son acolyte, son partenaire...


    Dès lors, le privé investit son argent au service de son métier, et lui et son compère vont retrouver le goût de l´existence et prouver leurs qualités d'enquêteurs. Car, c´est lorsque l´on frôle la mort que l´on mesure la beauté de la vie, c'est là tout le sel d'un destin fait de péripéties et de dangers.

  • Monsieur Séraphin PERVENCHE est un « gentil monsieur » pour les enfants à qui il distribue quelques pièces de monnaie, pour sa concierge dont il semble se soucier, pour les voisins avec qui il est toujours prévenant... mais Séraphin PERVENCHE n'est « gentil » qu'en apparence, parce que sa gentillesse feinte est son meilleur atout pour attirer la confiance des pigeons désespérés à qui il prête de l'argent en s'assurant pouvoir les plumer à tous les coups.
    Aussi, quand il est retrouvé mort, dans son lit, asphyxié au gaz, les prétendants au titre de « coupable » sont nombreux.
    L'inspecteur Odilon QUENTIN va se charger de trouver l'assassin de ce fieffé gredin qu'il voulait mettre sous les barreaux depuis fort longtemps. Pour cela, le policier va user de sa meilleure arme, son aspect mollasson et son air benêt qui font que personne ne se méfie de lui...

  • Au journal « Le Phare de la Femme », la préposée aux petites annonces est intriguée par un personnage qui vient déposer le texte suivant : « Papillon Rose peut revenir. Gros rat noir n'a rien vu. » Quand l'étrange individu revient passer un message plus insistant, signé « Petite fleur bleue », la curiosité de la secrétaire redouble, s'imaginant une embrouille dans un couple. Mais le duo amoureux devient vite trio lorsqu'un jeune homme intervient à son tour avec un communiqué venant de « Papillon Rose ». La brouille aurait-elle tourné au drame ? Toujours est-il que le Papillon a été épinglé en plein coeur à la sortie des locaux du magazine. Mme Ophélia, la directrice, n'a d'autre choix que de prévenir la police de l'insolite échange épistolier dont son média a été le témoin. Le commissaire Serge Vorgan est alors chargé du dossier et son flair légendaire le pousse à penser que l'affaire dépasse de loin le cadre banal du simple crime passionnel...

  • Le tout premier crime résolu par le célèbre policier.

  • John Strobbins, c'est un peu le fils caché de Fantomas et d'Arsène Lupin. C'est un cambrioleur, aventurier, justicier, possédant des moyens démesurés, sachant se déguiser à la perfection, ayant à ses ordres un gang complet avec des ramifications dans le monde entier et aimant narguer l'autorité et, plus précisément, le chef de la police de San Francisco, James Mollescott - tout comme Fantomas le faisait avec l'Inspecteur Juve. Plus cambrioleur et aventurier que détective, John Strobbins surfe sur les succès de l'époque et navigue plus dans un monde fait d'aventures, de déguisements et de poursuites que celui plus purement policier que pouvait proposer un « Sherlock Holmes », par exemple. Situé, certes, du mauvais côté de la barrière, John Strobbins n'en est pas moins mû par une éthique professionnelle et un code moral. Voleur ! Oui, mais pas tueur et, surtout, s'il déleste des personnes de leurs biens, il choisit toujours des hommes riches, détestables et à l'honnêteté discutable. En parallèle, dès qu'il le pourra, il rendra justice sans oublier, au passage, de se garnir les poches. Ce recueil comprend les titres suivants : Une évasion mystérieuse La bague du saumon En train spécial Un grand mariage

  • Mona Stella, une starlette aveuglée par la promesse d'un très généreux contrat cinématographique se retrouve victime de l'Homme au stylo, un ingénieux et charismatique cambrioleur qui endort ses proies à l'aide d'une seringue cachée dans un stylo avant de les détrousser de leurs biens.
    Un tout jeune reporter désireux d'écrire un papier sur l'affaire, contacte son ami, le célèbre détective Furet, et le met au défi d'arrêter le gredin.
    Après un premier refus, l'enquêteur décide de relever le challenge et va se lancer dans une course-poursuite avec le malfaiteur où chacun rivalisera d'ingéniosité, de fougue et de courage pour contrer son adversaire... donnant à l'expression « jouer au gendarme et au voleur » toute sa signification...

  • Billy Mac Tiddle, le célèbre « Roi de la Chaussette », détective à ses heures, part en vacances à Mexico.
    En rentrant à son hôtel, après avoir acheté une place pour la prochaine corrida, il entend des éclats de voix provenant de la chambre voisine de la sienne. Il distingue clairement la phrase : « Le torero mourra ».
    Mais ladite chambre est vide et personne n'y loge, selon le garçon d'étage.
    Lors de l'évènement tauromachique, un spectateur interpelle un torero vedette jusque-là apathique.
    Face à cette exhortation, Curro Goyen, la star de l'arène, tente une manoeuvre risquée et est encorné par le taureau. Il décédera des suites de ses blessures.
    Alors que pour tous, il ne s'agit que d'un terrible accident, l'instinct du détective écossais devine un assassinat machiavélique et se fait fort de rendre justice.
    Mais le monde de la tauromachie est hermétique et certains ne voient pas d'un bon oeil les investigations de cet étranger au milieu et au pays...

  • M. DUPONT, le célèbre détective parisien, est engagé par Madame Blackchurch pour retrouver son tableau, « La Piazzetta », qui lui a été dérobé dans son château près d'Edimburgh.
    Après qu'elle se soit pliée aux modalités d'usage auxquelles l'enquêteur ne déroge jamais, celui-ci accepte l'affaire et se rend, sous les traits d'un architecte d'intérieur, dans la demeure de sa cliente afin, sous prétexte de préparer des rénovations, de pouvoir observer et interroger le personnel.
    Pas le temps de trouver une piste sérieuse... l'oeuvre réapparaît mystérieusement !
    Sa mission étant terminée, M. DUPONT laisse entendre à tous qu'il rentre à Paris. Mais, ce serait mal le connaître que de croire à son abdication. Au contraire, dans l'ombre, aidé de son fidèle majordome Koufo, un jeune noir espiègle et courageux, il va braver tous les dangers pour découvrir le fin mot de l'histoire...

  • La famille Mauvin vit dans le château de Sauré acheté il y a une quinzaine d'années par le père, riche industriel. La fille du propriétaire, Judith Mauvin - récemment rentrée de pension -, se voit obligée de dormir dans « la chambre noire », car la bâtisse est en rénovation. Ainsi baptisée, cette pièce serait le lieu où le seigneur de Sauré, surnommé « le chasseur rouge », aurait, jadis, tué trois de ses femmes et où, trois ans auparavant, la soeur de Judith a été assassinée de trois coups de couteau. La justice n'a jamais mis la main sur le meurtrier.
    Les jours précédant ce drame, les gardes forestiers avaient vu le « chasseur rouge » et entendu des hululements lugubres dans l'obscurité du parc.
    Dans la nuit, après qu'aient retenti les mêmes cris, des bruits de pas ont résonné dans le couloir, et Judith a aperçu quelqu'un par sa fenêtre. Le matin, elle est retrouvée baignant dans son sang, mais encore vivante.
    Devant cette tragédie en huis clos, la police n'a pas de réponse. Raymond Dauriac, l'amoureux de Judith Mauvin, décide alors de faire appel à son ami, le détective Gaston LAUTREC, pour découvrir qui a voulu attenter à la vie de sa fiancée et, surtout, empêcher toute nouvelle autre tentative...

  • Marc Bigle, petit pion parisien sans le sou, vient de perdre son emploi. Sa dernière chance de subsister réside dans un piteux poste de 4ème clerc de notaire dans le cabinet de province de Maître Duvaillant.
    À peine débarqué par le train, il se précipite au cabinet dans l'espoir de se présenter avant la fermeture de l'office.
    Sur place, la chance semble lui sourire puisque la porte de l'étude n'est pas close, bien qu'il n'y ait personne à l'accueil. Dans le bureau attenant, Marc Bigle découvre le corps sans vie de Maître Duvaillant affalé sur son bureau, un trou dans la tempe, le visage écrasé sur sa lettre de suicide.
    La raison du geste funeste ? Le notaire a pioché dans les fonds de ses clients pour entretenir une jeune femme de Lyon.
    Le premier effroi passé, Marc Bigle constate que le coffre-fort du défunt est demeuré ouvert et qu'il contient une confortable somme d'argent.
    Que va-t-il faire ?

  • Un mystérieux assassin sévit dans la ville de Paris où il étrangle avec un fil de laiton ses victimes. Cinq crimes commis en moins d'un mois. Aucun indice. Aucune piste. Seul un papier épinglé sur chaque corps avec un message inscrit dessus : 3 + 6 = 0.
    L'inspecteur Durieux est chargé par son supérieur de faire appel au PÈRE LEBOEUF, un ancien de la maison, désormais plus préoccupé par ses rosiers que par les faits divers, dans l'espoir qu'il puisse apporter un oeil neuf sur le dossier...

  • L'article 637

    Jules Lermina

    Le célèbre détective Maurice PARENT et son fidèle partenaire sont invités au repas de Noël chez Madame Liévin et ses deux filles, en compagnie de Monsieur Marion, un proche ami de la famille.
    La date de cette réception est curieusement choisie puisqu'elle coïncide avec le dixième anniversaire de l'assassinat de Monsieur Liévin.

  • Septembre 1914 - L'agent C. 25 est chargé, par l'état-major de l'armée française, d'infiltrer les lignes allemandes afin de rendre compte de l'importance des forces ennemies, des troupes et des munitions ainsi que de noter les éventuels déplacements de soldats.
    La mission est périlleuse et son succès est capital.
    Mais l'agent C. 25, outre son courage et sa détermination, possède un avantage considérable, celui de passer inaperçu et d'être souvent sous-estimé, parfois, même, par les hommes de son propre camp, car sa véritable identité est Thérèse ARNAUD, une jeune femme qui risque sa vie pour sa patrie.
    Aidée de ses deux meilleurs camarades, Malabar et Languille, et appuyée par un lieutenant intrépide et audacieux, cette « brave petite » va tout faire pour atteindre ses objectifs et porter un coup dévastateur à l'adversaire...



  • LE PORTEFEUILLE DE CUIR DE RUSSIE


    Elsa van LAËGHELS est surveillante dans une pension de jeunes filles en Angleterre quand un vol est commis. L'armoire de la maîtresse de musique est fracturée et son portefeuille contenant toutes ses économies a disparu.
    Les soupçons se portent rapidement sur la rustre servante d'autant que tout la désigne comme la coupable.
    Elsa van LAËGHELS, persuadée de l'innocence de la femme de service, va trouver là l'occasion de résoudre la première d'une longue série d'enquêtes...



    UNE AFFAIRE BIEN PARISIENNE


    À la sortie de la pension où elle était surveillante, la jeune Elsa van LAËGHELS enchaîne les petits boulots qui ne lui rapportent pas grand-chose.
    Lasse de travailler pour une misère, la détective en herbe s'intéresse à un vol de bijoux qui a eu lieu à Paris. On soupçonne les malfaiteurs de s'être rendus en Angleterre pour écouler leur butin.
    Elsa van LAËGHELS voit là une occasion de mettre à l'épreuve ses talents d'enquêteur tout en touchant une prime fort intéressante...



    LE RUBIS DE BUCKINGHAM


    Sur le parvis du théâtre, Lady Farghwar se rend compte que sa somptueuse parure de bijoux n'orne plus son cou.
    Persuadée qu'elle l'avait encore durant la représentation, le vol n'a pu se dérouler qu'à la sortie des loges.
    Deux jours plus tard, Elsa van LAËGHELS, la célèbre détective, se présente chez Lady Farghwar, pour lui proposer ses services...

  • La nuit ! Les quais de Seine ! Des policiers chargés de chasser les clodos se retrouvent face à un curieux duo. Un rude gaillard et son berger allemand leur donnent du fil à retordre : un agent à l'hôpital et un autre à la baille.
    Alors que Monseigneur, l'étrange clochard, et son clebs sont entendus par le commissaire, c'est le branle-bas de combat dans les couloirs du poste de police : un dangereux individu tente de s'échapper en défouraillant à tout va après avoir subtilisé l'arme de son geôlier.
    Monseigneur n'a qu'un mot à dire pour que Diabolo, son chien, se jette avec courage sur le malfaiteur, au péril de sa vie.
    Le commissaire imagine très vite les services qu'un tel animal pourrait rendre aux forces de l'ordre et ne tarde pas à faire appel aux deux insolites consultants quand un crime est commis dans une usine proche de l'habitation d'un juge d'instruction...

  • Le détective FLORAC et son adjoint LA GLU sont appelés à Plogastel où des jeunes filles disparaissent mystérieusement et sont retrouvées quelques jours plus tard, dans la nature, dans un état de dépérissement incompréhensible.
    Des pêcheurs affirment avoir vu, la nuit, un fantôme se promener sur la côte environnante.
    Les deux enquêteurs se rendent sur site, pour résoudre cette étrange affaire qui met en émoi tout le pays...

  • Le célèbre détective japonais, Iko TEROUKA, en escale à Saïgon, est convoqué par le consul nippon qui lui demande d'enquêter sur la disparition d'une jonque contenant l'argent qu'une grande banque locale envoyait à une consoeur de Cochinchine.
    Mais, plus encore que la volatilisation de l'embarcation et du butin, ce qui convainc l'enquêteur d'accepter l'affaire, c'est que le fils du banquier se trouvait à bord.
    Iko TEROUKA va alors se lancer dans une chasse mouvementée et dangereuse...

  • Bill DISLEY, le reporter-détective, est appelé au chevet du richissime Sir Grandville qui le charge de protéger sa fille illégitime à qui il lègue toute sa fortune après avoir surpris sa jeune et belle femme, la nuit, versant du poison dans sa potion.
    Mourir ne dérange pas le vieil homme, ni même que cela soit de la main de son épouse qu'il adore.
    Bill DISLEY accepte la mission largement rémunérée, mais, quand Madame Grandville, en personne, vient lui proposer de l'aider à défendre son futur héritage convoité par l'avoué de son mari, le journaliste ne sait plus exactement à quel saint se vouer d'autant que l'affaire va se révéler bien plus complexe que prévu... à moins qu'elle ne soit finalement plus simple...

  • Les meilleurs enquêteurs du monde assistent, à Liverpool, au Congrès International de la Police, quand un richissime et excentrique lord décide d'engager un match entre deux invités les plus réputés : Gordon PERIWINKLE alias OLD JEEP, l'Américain... et le commissaire MARCASSIN, le Français.
    Les deux hommes se confronteront sur le prochain forfait qui aura lieu dans un délai de trois jours.
    L'enjeu ? Une énorme prime versée au Fonds d'aide aux orphelins de Guerre.
    Alors que le terme du concours approche, sans qu'aucun méfait d'envergure se soit déroulé, OLD JEEP prévient MARCASSIN qu'un crime sera commis, par lui, demain. La victime, une pauvre vieille femme et l'arme, le couteau qu'il tient en main.
    Le policier français ne prend pas son confrère et ami au sérieux.
    Pourtant, le lendemain matin, une dame âgée est retrouvée sauvagement poignardée dans les conditions confessées par le détective.

  • L'illustre détective américain NAT PINKERTON reçoit la visite, chez lui, le soir, d'un homme réclamant son aide pour trouver l'assassin de sa vieille voisine.
    NAT PINKERTON, dont le sixième sens ne fait jamais défaut, malgré la surprenante insistance du type à vouloir l'amener sur le lieu du crime, préfère d'abord passer prévenir la police.
    Mais à quelques pas du bâtiment abritant les forces de l'ordre, l'inconnu se carapate sans demander son reste.
    Était-ce un subterfuge ayant pour but de le jeter dans un piège ? Ou bien le fuyard a-t-il eu peur d'être accusé du meurtre ?
    C'est ce que NAT PINKERTON est décidé à éclaircir en se rendant à l'adresse indiquée sans s'imaginer des répercussions de sa décision...

  • L'inspecteur Gonzague GAVEAU, dit « Le Professeur », après avoir résolu l'affaire du « Meurtre à Baumugnes », s'installe dans une modeste chambre au « Bar du Peuple », établissement tenu par la plantureuse et exubérante Martine qui héberge une faune hétéroclite et haute en couleur.
    Un matin, la patronne est retrouvée dans la salle commune, baignant dans son sang, la gorge tranchée.
    « Le Professeur » va alors se charger de l'enquête...

empty