Littérature générale

  • Créé par les Avocats du Diable, le Prix de la Nouvelle Érotique propose un nouveau défi littéraire : écrire durant la nuit la plus longue une nouvelle inédite en respectant la double contrainte d'un contexte et d'un mot final. Les nouvelles de cette quatrième édition déclinent la contrainte de « One Mort Time » et la chute « entonnoir ». Les meilleurs auteurs de littérature érotique se sont pris à ce jeu qui replace l'érotisme dans la littérature d'aujourd'hui.

  • Un matador valeureux se réincarne, après une mort brutale, en taureau de combat et découvre le monde sous un oeil nouveau mais indéniablement humain en compagnie d'un chat qui parle...
    Cyril Fabre, quinzième lauréat du Prix Hemingway, ouvre un recueil qui promènera le lecteur d'un genre à l'autre et le fera passer par toutes les couleurs de l'émotions.

  • Un dîner de cons

    Collectif

    Créé par les Avocats du Diable, le Prix de la Nouvelle Érotique propose un nouveau défi littéraire : écrire durant la nuit la plus longue une nouvelle inédite en respectant la double contrainte d'un contexte et d'un mot final.
    Du plus cru au plus sentimental, du fétichisme à l'humour lexical, les nouvelles de cette troisième édition déclinent la contrainte « Un dîner de cons » et la chute : « Commode ».
    Les meilleurs auteurs de littérature érotique se sont pris à ce jeu qui replace l'érotisme dans la littérature d'aujourd'hui.

  • L'auteur dramatique et scénariste Gil Galliot, treizième lauréat du Prix Hemingway, met en scène un autiste Asperger et un torero dans un récit poignant. Il ouvre un recueil où les passions tauromachiques alimentent les passions d'amitiés, où fleurissent drames et bonheurs, et où l'audace des artistes de la cape et de l'épée témoigne de la vie, avec force et subtilité.

    Premier prix de la nouvelle en France, le Prix Hemingway est reconnu internationalement et permet chaque année de découvrir la fine fleur de la forme courte. Organisé par Les Avocats du Diable avec Simon Casas Production et les éditions Au diable vauvert, soutenu par la Direction Régionale des Affaires Culturelles, la Région Occitanie, le Département du Gard, Nîmes Métropole et la Ville de Nîmes, il récompense de 4 000 EUR une nouvelle inédite d'un écrivain, français ou étranger, située dans l'univers des cultures taurines.

  • Un éleveur piste celui qui chaque nuit de pleine lune fracture la barrière de l'enclos de Gladiador, son plus célèbre taureau... Ce qu'il va découvrir à l'ombre de la lune le bouleversera à jamais. L'auteur José Luis Valdés Belmar, quatorzième lauréat du Prix Hemingway, ouvre un recueil lyrique qui fait de façon surprenante voyager la tauromachie autour du monde.

    Premier prix de la nouvelle en France, le Prix Hemingway est reconnu internationalement et permet chaque année de découvrir la fine fleur de la forme courte. Organisé par Les Avocats du Diable, il récompense de 4 000 EUR et d'un callejón offerts par Simon Casas Production une nouvelle inédite d'un écrivain, français ou étranger, située dans l'univers des cultures taurines.

  • « Le départ, le long voyage solitaire, le sauvetage imaginaire par l'amour et la dure réalité. Voilà tout. C'est la vie et le rêve de mon personnage. Qui s'en va. Seul, au volant. Sur les infinies autoroutes. Il y a peu d'objets aussi poétiques dans la vie moderne et quotidienne qu'une autoroute. Sa longueur, son rythme, c'est de la musique, ...

  • Peut-on encore parler du roman français au singulier aujourd´hui ? Une recherche attentive sur les esthétiques principales ou singulières du roman dit de l´extrême contemporain permet de constater qu´aucune école ou aucun groupe ne domine l´univers romanesque, et qu´aucun mouvement n´impose profondément sa marque sur la scène littéraire. Cela ne signifie pas pour autant qu´il ne reste que des oeuvres disparates et qu´il soit impossible d´organiser une cohérence en arrêtant des corpus.
    Dans de tels cas, c´est moins chercher du côté d´un projet romanesque bien circonscrit que du côté de certaines pratiques transversales. Dans cet ouvrage collectif, le point de départ ne consiste pas à se demander si le roman conserve une pertinence en tant que témoin privilégié de la littérature aujourd´hui - cela semble relever de l´évidence -, mais plutôt à identifier ce qui lui confère cette légitimité.

    Cet ouvrage vise aussi à appréhender la notion de contemporanéité à partir de la littérature, du roman. Plus globalement, sans tenter d´offrir un vaste panorama du roman français d´aujourd´hui, son objectif consiste à mieux saisir la pertinence du roman grâce à un ensemble d´études conçues à partir d´axes précis (les idées, le réel, le jeu, le soi) sur les possibles du roman, qu´il adopte une forme fragmentée ou théâtralisée, qu´il préconise un savant collage ou un métadiscours narrativisé, qu´il puise abondamment dans l´autobiographie ou l´essai. Le postulat au fondement de cet ouvrage défend l'idée qu´il existe des romans français importants ou singuliers à notre époque et que nous devons les découvrir et mieux les comprendre.

  • L'auteur de Michel Ouellebeurre - La tarte et le suppositoire (de Fallois) nous revient avec la parodie hilarante d'un autre monument de l'édition française contemporaine. L'un des romans phares de la rentrée littéraire 2015 se mue en une irrésistible "autofriction du nombril". "J'ai un nombril magnifique, scintillant, très profond, plein de creux et de bosses, fait de liés et de déliés comme l'écriture des enfants de jadis. Mon nombril c'est une sorte de labyrinthe, un jardin à la française, un kiosque à journaux, un abîme de beauté, un volcan éteint, un siphon d'évier, une fierté ancestrale, une bergerie à moutons, un clapier à lapin, un étable de cuisine, une astragale du pied, une allégorie de la taverne, mon père adorait mon nombril, depuis je fais rien qu'à me le regarder, je m'en lasse pas."

  • « Les scénarios présentés dans ce roman et explicités par les scientifiques du laboratoire L.I.F.E. sont des imaginaires. Toute ressemblance avec des situations existantes (pandémie COVID-19) ou à venir ne saurait être que le fruit du hasard. Ou pas. » Comment faire face à ses propres effondrements ?
    Alors qu'il est en déplacement professionnel en Iran avec sa chef Karen, Marcus reçoit un message de sa soeur Joanna : Jimmy, leur père absent, veut impérativement les voir. Invités en Islande, Marcus et Joanna découvrent que Jimmy co-dirige un immense et mystérieux laboratoire - L.I.F.E. - et ce qu'ils vont y apprendre va bouleverser leur vie.
    Mais pourquoi ces poèmes que Sarah, leur mère, écrit au sommet des montagnes ? Comment faire face aux effondrements écologiques en cours et à venir ? À ses propres effondrements au sein d'une famille déchirée ? Et si l'utopie et la radicalité avaient changé de camp ? « Ce roman pose au fond une question simple : faisons-nous le choix de la barbarie ou de la vie ? En somme, faisons-nous encore partie du vivant ? » « Un roman qui dit les choses telles qu'elles sont : l'effondrement du vivant, la complexité de la filiation, la tristesse et l'espoir intimement mêlés. »

  • En parcourant ce livret, vous découvrirez l'ensemble des parutions de l'Aube noire prévues en 2017 : présentations des auteurs, résumés des livres, extraits des textes. Nous espérons que feuilleter ces pages vous donnera envie d'aller plus loin, de (re)découvrir ces séries, et toutes celles qui constituent l'Aube noire... Manon Viard

  • Le douzième lauréat du Prix Hemingway est une authentique découverte, Adrien Girard, jeune auteur de vingt-neuf ans qui met en scène de façon bouleversante la dernière corrida d'Espagne. Il ouvre un recueil éclectique et d'une intensité rare, aux sombres accents du drame, drame de vivre, drame d'aimer, drame de la guerre et de l'histoire, comme en échos aux fracas du monde. Premier prix de la nouvelle en France, le Prix Hemingway est reconnu internationalement et permet chaque année de découvrir la fine fleur de la forme courte. Organisé par Les Avocats du Diable avec Simon Casas Production et les éditions Au diable vauvert, soutenu par la Région Occitanie, le conseil départemental du Gard, Nîmes Métropole et la Ville de Nîmes, il récompense de 4 000 EUR une nouvelle inédite d'un écrivain, français ou étranger, située dans l'univers des cultures taurines.

  • Index de La Revue Littéraire des numéros 1 à 75, du mois d'avril 2004 au mois de décembre 2018

  • À l'été 1813, un grenadier de l'armée De Napoléon, Rigobert, meurt sur le champ de bataille à Dresde. Quelques jours plus tard une jeune provinciale, Pauline, décède lors d'un bal donné par l'Impératrice.

    Au moment de leurs morts, les deux jeunes gens sont interpellés par les voix de leurs ancêtres respectifs : un Templier et son amoureuse. Pauline et Rigobert sont transformés en fantômes chargés de retrouver un trésor dissimulé par le Templier.

    La recherche va durer deux siècles, ce qui conduira Rigobert et Pauline à traverser plusieurs époques historiques.

  • Maisons en ruine, villes labyrinthiques, hôtels miteux, squats, chantiers, baraquements et autres habitations précaires : dans de nombreux romans français et québécois du tournant du XXIe siècle, l'espace, considéré comme valeur de refuge, est remis en question. Ces fictions proposent différentes représentations d'une habitabilité malaisée de l'espace alors que leurs personnages sont tiraillés par divers désirs de retranchement, d'égarement, de fuite ou de destruction.
    Par quels procédés descriptifs et narratifs, par quelles figures et configurations se noue cette mise en scène d'un espace insaisissable où les lieux et les personnages apparaissent poreux, où les frontières sont perméables et où la perception spatiale est remise en question ? Dans cet essai, Marie-Hélène Voyer propose de définir cette poétique de l'espace incertain qui traverse les romans contemporains tant en France (Éric Chevillard, Marie NDiaye, Christian Oster, Marie Redonnet, Pierre Senges) qu'au Québec (François Blais, Nicolas Dickner, Karoline Georges, Bertrand Laverdure, Catherine Mavrikakis et Gaétan Soucy).
    Les représentations de l'espace incertain dans les romans actuels témoigneraient vraisemblablement d'un monde en déficit d'autorité, reposant sur la labilité des frontières et des cadres spatiaux-temporels, ainsi que sur la volatilité de la mémoire et de la perception.

  • La section noire

    Gral Saint James

    Verdun, France, février 1916.
    La bataille la plus sanglante de l'histoire de l'humanité fait rage. À quelques kilomètres à l'arrière du front, le capitaine André Albert et les hommes de la Section Noire découvrent les corps sans vie des habitants d'un petit village. S'agit-il d'un massacre isolé ou du premier acte d'une monstrueuse série? Entraîné malgré lui dans un sordide jeu du chat et de la souris par un ennemi mystérieux et insaisissable, André Albert va s'engager sur un chemin qui, pour beaucoup, sera sans retour. Au bout de l'enfer, réussira-t-il malgré tout à arrêter les coupables?

  • Un poison si doux

    Rick Fapatello

    Et si votre smartphone, à votre insu, se mettait à écrire son journal ? Vous découvririez alors qu'il connaît tout, absolument tout, de votre vie. C'est ce qui arrive à Victor Riabine, jeune et ambitieux chef de cabinet du ministre de l'Économie et des Finances. Promis à un bel avenir et ardent défenseur du libéralisme et des géants du net, ce dernier se trouve soudain pris dans une obscure affaire de chantage où sa jeune maîtresse, Nadia, trouve la mort. Accident ou meurtre ? Victime ou coupable ? Son smartphone, qui a tout enregistré, croit tenir la réponse. Mais la vérité s'avère bien plus terrifiante qu'il n'y paraît...
    Un roman noir saisissant sur les dangers qui menacent nos libertés à l'heure de l'économie numérique. 

  • Malgré une oeuvre conséquente, dense, exigeante, Hélène Lenoir reste encore pour une part dans l'ombre de plusieurs figures de proue de la littérature contemporaine. Pourtant, son travail romanesque sur l'univers familial, la parole, les affects ou la représentation des femmes, pour ne parler que de ces aspects, mérite à plus d'un égard la réflexion critique pour que soit enfin reconnue une écrivaine qui n'a cesse, par son inventivité formelle et la complexité des imaginaires qu'elle déploie, de questionner ce qui constitue notre temps présent et d'y donner sens au quotidien comme dans ses ramifications intimes ou collectives. C'est à oeuvrer dans cet espace critique encore peu investi et à le baliser que s'emploie cet ouvrage collectif. Les contributions qui le composent constituent toutes à leur manière une invitation à découvrir et à explorer une oeuvre riche dont les multiples facettes sont autant de manières de rendre visibles nombre d'aspects discrets et douloureux, effectifs et cachés, présents et impensés, de nos propres intériorités.

  • Le roi divers

    Gaëlle Audéon

    « 1248-1254. Le roi, la reine, les princes et les princesses de France au coeur de l'Orient »
    « Une histoire cachée, une histoire vraie »
    « Un Moyen Âge vif, plein de saveurs et de sentiments universels. Quelle belle restitution ! »

  • J'étais Claire et je suis Julien.
    J'étais fille et je suis garçon.
    Je suis fier je peux vivre enfin.
    Je m'assume sans contrefaçon.
    Max BILLANCOURT et Julien PEREZ racontent le parcours édifiant de Julien, naguère une petite fille, espiègle et souriante, devenue un beau garçon à la voix assurée et à la barbe naissante. Dans un récit vif et alerte, court et dense, truffé de photos, nous est narrée la métamorphose de Julien, sa renaissance, grâce au poignant amour de sa famille, grâce au tendre amour de Priscilia et au soutien de ses chers amis. UNE FORMIDABLE LEÇON DE VIE ! 

  • MAX BILLANCOURT, pseudonyme de l'auteur est aussi le personnage central de ces étonnantes confessions.
    Auteur méprisé voire humilié, il se livre à un violent réquisitoire contre le monde de l'édition française, dans lequel de nombreux apprentis écrivains se reconnaîtront.
    La charge, probablement injuste et caricaturale, est d'une totale brutalité.
    Sa vie d'aujourd'hui n'étant pour lui qu'un brouillon, MAX se projette dans sa vie d'après, sa vie fantasmée dans laquelle il sera un immense champion cycliste, égocentrique et cynique et un grand écrivain.
    VOILÀ UN LIVRE TERRIBLEMENT LUCIDE ET DÉCAPANT !

  • Seydou

    Rick Fapatello

    Après un voyage périlleux, Seydou, un jeune Malien fuyant son pays, débarque à Paris et se réfugie dans la cabane d'un jardin clos. Dans son quartier tranquille, la vie de Mathilde est soudain bouleversée par l'irruption du jeune migrant chez elle.

    Métaphore d'une Europe recluse, ce jardin entouré de murs devient peu à peu le décor d'une tragédie où Seydou et Mathilde rencontrent leur destin.

    Au travers d'une belle histoire, le regard d'un romancier sur la crise migratoire et l'endormissement de nos consciences. 

  • J´ai des étoiles plein la tête, et vis la tête dans les étoiles.
    Après Moments à Part, ses carnets d´un skieur de pente raide, parus en 2013, Thierry Clavel nous fait partager d´autres moments précieux vécus en montagne.
    Cascade de glace, alpinisme, escalade, parapente, ski de montagne ou encore rencontres insolites au détour d´un sentier. Mais toujours cette soif de découverte comme moteur interne. Puisant dans la force de l´authenticité, La Tête dans les Étoiles présente une compilation d´aventures alpines en tous genres chargées d´émotions.
    Des moments rares, certains doux, d´autres puissants. Des instants marquants et formateurs ! Comme autant de jalons sur le chemin d´une vie.

  • Aussi incroyable que cela puisse paraître en ces temps de bouleversement climatique, une nouvelle station de ski vient d´ouvrir ses portes à Clécy, dans la Suisse Normande ! L´Éminence Grise, rien de moins.
    Tout est possible avec beaucoup d´imagination et peu de fonds mais les héros de la présente saga devront auparavant affronter à la fois les particularités climatiques normandes et le cheptel local. Sans parler d´une clientèle pour le moins frénétique.
    Si ce n´était que ça !
    Il y a aussi le Pied de Saint Vitupert, une relique mérovingienne mystérieusement dérobée lors de l´inauguration de la station. La réintroduction des loups en Basse Normandie, un sujet ayant du mordant. Une menace corporatiste voulant prendre en main la destinée des sports de glisse. Et même quelques grimpeurs qui ne vivent que pour la cascade.
    Mettez une goutte de calvados dans votre café, ouvrez ce livre et découvrez le Secret de l´Éminence Grise !
    Ce nouvel opus signé Jean Pierre Banville mêle avec bonheur humour, intrigue policière et sports de montagne pour en faire un polar burlesque des plus réussis et originaux !

empty